Eglises et chapelles

Val Cenis, et toute la Haute Maurienne Vanoise, regorge de patrimoine religieux.  D’extérieur parfois austères, les églises de Haute Maurienne Vanoise abritent des trésors de l’art baroque. Celles de Bramans, de Termignon ou de Lanslebourg sont des incontournables. Celle de Lanslevillard est actuellement en pleine restauration mais juste à côté, ne ratez pas la chapelle Saint-Sébastien et ses peintures murales qui révèlent la vie du Saint et du Christ sous forme de “BD du Moyen-Age”. A Val Cenis, pour pouvez aussi parcourir les Chemins de l’histoire pour découvrir la multitude de chapelles qui témoignent de la ferveur des habitants.

VC_decouvrir-patrimoine-eglise-termignon

Les églises baroques

L’art baroque, qui s’est développé en Savoie au XVIIème siècle, est très présent dans les églises de Val Cenis et de toute la Haute Maurienne Vanoise. Des églises à l’aspect extérieur assez massif mais qui recèlent des trésors : peintures murales, dorures, angelots, retables richement décorés, colonnes torsadées… Une profusion de couleurs et de détails qui devait donner aux fidèles un avant-goût du paradis. A Val Cenis, les églises de Termignon et de Lanslebourg sont particulièrement remarquables. Des églises en accès libre.

En savoir plus sur l’art baroque en Haute Maurienne Vanoise

Chapelle Saint-Sébastien

Une chapelle à découvrir absolument. D’extérieur, le bâtiment n’a rien de particulièrement remarquable. Une chapelle massive et assez basse. Mais dès qu’on passe ses portes, ses magnifiques peintures murales se dévoilent. Des peintures qui représentent la vie du Christ et celle de Saint Sébastien, un ancien militaire romain qui s’était converti au christianisme et qui fut condamné à mort pour cela. Saint patron des fantassins, des policiers et des archers (il fut transpercé de flèches), il est aussi invoqué pour lutter contre la peste. Une des peintures représente d’ailleurs une épidémie de peste bubonique au Moyen-Age (la terrible “Peste noire” qui décima l’Europe au milieu du XIVème siècle) et un tentative pour soigner les malades.

Présentées sous forme de “cases”, ces peintures se lisent comme un BD. Elles servaient d’ailleurs à faciliter l’enseignement religieux : plus qu’un long discours, une image est toujours plus impactante pour évoquer un miracle ou un martyr.

La chapelle Saint-Sébastien est ouverte à la visite en été et en hiver. Un peu plus haut dans la vallée, à Bessans, la chapelle Saint-Antoine présente également de superbes peintures murales du même style.

Découvrir la chapelle Saint-Sébastien 

Chapelle Saint-Sébastien
Chapelle Saint-Pierre d'Extravache

Eglise Saint-Pierre d'Extravache

L’ancienne église Saint-Pierre d’Extravache de style roman est nichée dans les prés au-dessus de Val Cenis-Bramans. Le site symbolise le début du christianisme en Savoie, les premières traces de la chapelle remonteraient en effet  au Ier siècle. Aujourd’hui en partie ruinée, la chapelle Saint-Pierre d’Extravache abrite toujours d’anciennes peintures murales. L’été, on y accès facilement (accès voiture jusqu’au Planay puis 10 minutes de balade familiale). L’hiver, les pistes de ski de ski de fond passent juste à côté. Au printemps, l’alpage se couvre de crocus. Et toute l’année, la site est tout simplement magique avec la Dent Parrachée à arrière plan.

La chapelle

Partager ma recherche
Télécharger
Résultats
    • 1
    • 2