Le Parc National de la Vanoise

Les parcs nationaux français, dont celui de la Vanoise qui a été le premier, sont des espaces de protection de la faune, de la flore et du milieu naturel sauvage de nos territoires. Les activités humaines sont y très réduites et nous vous encourageons à respecter sa règlementation.

Premier parc national de France

Cet espace préservé, en grande partie sur le territoire de Haute Maurienne Vanoise, a été fondé en 1963 tout particulièrement grâce à Gilbert André alors maire de Bonneval sur Arc. La zone centrale, appelée “cœur”, est un espace protégé doté d’une réglementation favorisant la biodiversité des paysages, des milieux, des espèces et préservant le patrimoine culturel et montagnard.
En quelques pas, vous êtes au cœur du premier parc national de France. Avec le parc national italien du Grand Paradis, ils forment à eux deux un des plus grands espaces protégés des Alpes occidentales. Mais, qu’importe les grands mots. L’important, c’est de vous ouvrir un territoire d’expériences rares. Un paysage à couper le souffle entre sommets, lacs et vallées profondes. Une flore incroyable de diversité et des animaux dans leur milieu naturel que vous pouvez approcher, marmottes, bouquetins, chamois, gypaètes barbus…
Alpinisme, randonnée, pêche en altitude, de vrais moments d’émerveillement en montagne à partager.

Le Parc National de la Vanoise
Deuxième plus vaste commune de France métropolitaine…

… Val Cenis est constituée de nombreux espaces protégés.

Plus de 57% de son territoire est situé en zone préservée et seulement 4% est aménagé (3% pour la partie habitée et 1% pour le domaine skiable).
Transformez votre smartphone en GPS de randonnée avec l’application rando.vanoise.com disponible gratuitement sur l’App Store et Google Play.
Le parc abrite une vingtaine de glaciers, plus de 100 sommets au-dessus de 3000 mètres, 600 km de sentiers, une quarantaine de refuges… et forme, avec le parc national italien du grand paradis (14 km de frontière commune), le plus vaste espace protégé d’Europe.

En période hivernale, toute la nature semble endormie. Mais la faune sauvage est belle et bien présente, adoptant diverses stratégies pour survivre à nos hivers rigoureux : la marmotte hiberne, le tétras-lyre utilise la méthode de l’igloo pour passer la nuit, les oiseaux qui restent ici endossent une véritable doudoune en gonflant leur plumage.
Pour les autres, destination Sud de la France ou l’Afrique … dans l’attente de température plus favorable pour venir nous retrouver.
Toute l’énergie utilisée pour surmonter le froid et trouver de quoi se mettre sous le bec ou la dent est colossale, ainsi il est important, lors de vos activités de glisse ou balades, de perturber le moins possible nos amis courageux : tout déplacement supplémentaire dans la neige peut leur être fatal.

Un rendez-vous privilégié avec la nature

Les gardes moniteurs, dont les missions au sein des Parc nationaux sont très variées, vous proposent aussi tout l’hiver des rencontres pour vous présenter leur métier et vous aider à percer les secrets de cet environnement qui nous entoure.
N’hésitez pas aussi à vous rapprocher des accompagnateurs en montagne labellisés “Esprit Parc”. Tout en vous faisant évoluer en sécurité sur les itinéraires enneigés, ils sauront attirer votre attention, attiser votre curiosité et vous donner envie d’en savoir plus sur le milieu montagnard.
Cette période est propice, par exemple, à l’observation des bouquetins mâles redescendus alors des sommets pour profiter d’une nourriture plus accessible.

Le site du Parc National de la Vanoise

Le Parc National de la Vanoise
Le Parc National de la Vanoise
Indispensable à la protection d’un environnement naturel exceptionnel et fragile

Adoptez la "Parc attitude"

Marcher, courir, photographier, sentir, écouter, respirer, contempler, observer, apprendre, transmettre, respecter…

– Venez à pied, sans votre chien (même en laisse), laissez votre VTT et parapente à la maison
– Admirez la beauté des fleurs sans les cueillir, elles ne repousseront pas chez vous
– Nourrissez-vous des savoureux produits locaux mais ne nourrissez pas les marmottes
– Optimisez vos consommations d’eau et d’électricité dans les refuges
– Initiez-vous au calme de la montagne, à la tranquillité… déconnectez
– Suivez les sentiers et ne coupez pas les lacets à la descente
– Empruntez les navettes plutôt que votre voiture
– Ouvrez avec vos enfants cet extraordinaire livre d’images, éveillez leur curiosité, sensibilisez-les à l’environnement, au respect… C’est cela aussi les vraies vacances à la montagne !